Bienvenue, visiteur! [ Enregistrez-vous | ConnexionRSS Feed

Commentaires fermés sur Achat d’entreprise : Comment trouver la perle rare ?

Achat d’entreprise : Comment trouver la perle rare ?

| Acquisition d'entreprises, Analyse financière, Conseils d'experts, Évaluation d'entreprises, Financement d'entreprises, Nouvelles, Vente d'entreprises | 3 mars 2015

acquisition d'entreprise

acquisition d’entreprise

C’est décidé ! Après une longue période de questionnement et de réflexion, la décision est prise de chercher une PME pour la reprendre et la diriger.

Les indicateurs économiques semblent aller du bon côté, l’évolution de la courbe démographique va apporter des opportunités de reprise d’entreprises, et en plus, l’entourage proche a donné son accord.

Donc, il n’y a plus qu’à racheter la perle rare… Oui, mais comment la trouver ?

Définir la cible

La première étape consiste à définir précisément le profil de la cible qui va être recherchée, et à connaître les limites et les objectifs. Une planification soignée doit servir de base afin de se concentrer sur des entreprises intéressantes et éviter la dispersion.

Le processus de recherche

La deuxième étape concerne le processus de recherche de l’entreprise. Cette étape est la plus délicate, et nous devons user de stratégie pour être pleinement efficace. Le volume de travail est important, et il est fortement recommandé de se faire assister par un professionnel expérimenté.

Mais avant d’aller plus loin dans notre cheminement, il est nécessaire de comprendre l’environnement particulier et spécifique des PME.

Une PME pratique une gestion de proximité, où les décisions sont souvent prises à court terme au détriment du long terme. Elle gravite dans un univers où les relations interpersonnelles sont au cœur de la vie des affaires, et la confiance est un facteur important de la longévité. Cette forme de management contient un fort taux sensoriel, et les solutions les plus proches sont très souvent privilégiées.

Par conséquent, lorsqu’une entreprise est en vente sur le marché externe, il y a fort à parier que les acteurs en amont n’étaient pas prêts, ou tout simplement n’ont pas été intéressés.

Les différents paliers

Si nous suivons le cheminement logique d’un processus de transfert, les solutions internes vont d’abord être explorées, et la relève familiale va être privilégiée.

Cependant, les tendances nous indiquent que cette voie est de moins en moins suivie, car les enfants n’ont pas forcément envie, ou ne sont pas prêts à assurer la continuité.

Dans ces conditions, le dirigeant se tourne du coté de son personnel afin de déterminer s’il y a une possibilité de faire un RES. Certains vont même créer une équipe de gestion afin de favoriser cette option. Dans le cas ou les solutions internes n’offrent pas de perspectives viables, les possibilités externes sont alors envisagées.

La première direction concerne les partenaires réguliers (clients, fournisseurs, compétiteurs….) qui pourraient être intéressés pour réaliser des synergies. Ensuite, les conseillers proches (comptables, avocats, planificateurs…) peuvent être mandatés afin de diffuser l’information dans leurs réseaux et faire des recherches d’acquéreurs potentiels. Une fois que toutes ces pistes ont été explorées, vient l’annonce sur le marché externe.

D’où l’importance fondamentale d’avoir l’information le plus en amont possible, et d’être conscient de la qualité en fonction du palier atteint.

Les pistes à explorer

Toutes les pistes sont à explorer, en commençant par les réseaux les plus proches (parents, amis, collègues…).

Des sites Web spécialisés sont apparus sur le marché, certains permettant d’être averti des nouveautés en temps réel (www.pmeavendre.com, Aquizition.biz, Quebeccommerce.com…).

Mais, les réseaux classiques sont encore très efficaces, comme les agents de développement (chambres de commerces, SADC, CLD, syndicats professionnels, ordres professionnels, groupement des chefs…), ainsi que les conseils professionnels de proximité (comptables, avocats, banquiers, planificateurs…).

Certaines branches d’activité ayant été créées dans les années 60, elles comportent des opportunités latentes. Et il peut être intéressant d’assister à des salons spécialisés ou de prendre contact avec le syndicat ou regroupement professionnel correspondant.

Lorsque les différentes méthodes de recherche se sont avérées vaines, l’approche directe devient nécessaire afin d’accélérer le processus. Cependant, l’aide d’un conseil spécialisé est incontournable pour maximiser les chances de succès.

Conclusion

Pour trouver la perle rare, il est nécessaire d’obtenir une information en amont afin d’être le premier et d’établir une relation de proximité avec le propriétaire. On dit souvent que les bonnes entreprises ne sont pas à vendre, mais une stratégie adaptée, la persévérance et le facteur humain permettent de faciliter nombre de démarches.

No Tags

  

Blog